Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juin 2008 4 26 /06 /juin /2008 17:38

Les Rencontres Animal et Société organisées par le Ministère de l'Agriculture s'achèveront à la fin de ce mois, avec la remise au Gouvernement d'un rapport consacré au statut de l'animal. Alors, nos chiens auront-ils bientôt les mêmes droits que leurs maîtres ?

Le Code Napoléon considère l'animal comme un bien meuble, puisque «sont meubles par leur nature les animaux et les corps qui peuvent se transporter d'un lieu à un autre, soit qu'ils se meuvent par eux-mêmes, soit qu'ils ne puissent changer de place que par l'effet d'une force étrangère». Voilà qui est dit : notre ami à 4 pattes serait donc une chose décervelée qui ne bénéficie d'aucun droit particulier.

Pourtant, le Code Pénal, un peu plus audacieux, prévoit que «le fait d'exercer publiquement ou non, un acte de cruauté envers un animal domestique ou apprivoisé, ou tenu en captivité, est puni de 2 ans d'emprisonnement et de 30000 euros d'amende». Ces deux articles illustrent l'ambiguité juridique relative à la question animale. Pourtant, il est urgent d'offrir un statut digne de ce nom à nos chiens, qui rappelons-le, sont des êtres sensibles, doués d'émotions et dotés de capacités cognitives développées : tremble Descartes, nos bêtes sont tout sauf bêtes !

La tâche sera donc ardue et bien délicate pour ce groupe de travail, qui devra notamment définir les bases d'attribution d'un tel statut. Y aura-t-il d'ailleurs un ou plusieurs statuts adaptés à chaque espèce et à leur utilisation ?

Les amis des animaux, dont je fais partie, portent beaucoup d'espoir dans ce rapport qui permettra peut-être de mieux protéger l'animal, et de le respecter enfin.

http://www.animaletsociete.com

Partager cet article

Repost 0
Published by Marie Marchesseau - dans Cartons verts-Cartons rouges
commenter cet article

commentaires