Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

L'homme et le chien, bien que très liés, vivent dans des mondes sensoriellement différents, avec des codes de communication bien distincts. Ils peinent parfois à se comprendre.

Face à une situation qu'il ne comprend ou qui l'inquiète - et qui n'est pas perçue comme telle par son propriétaire -, le chien peut produire des comportements gênants et inadaptés.

Le comportementaliste est un spécialiste de la relation homme/chien, c'est en quelque sorte un médiateur.


- Il intervient auprès des particuliers pour rétablir des relations harmonieuses entre un propriétaire et son chien lorsque celles-ci se sont détériorées. Son travail s'appuie sur l'éthologie (l'étude des comportements de l'animal dans son milieu naturel) et sur une branche de la psychologie appelée "systémique".

Sa vocation n'est pas de prescrire un traitement médicamenteux (il n'est pas vétérinaire), car selon lui, un comportement inhabituel provient davantage d'une communication défaillante entre le propriétaire et son chien que d'une réelle pathologie comportementale chez l'animal.

Grâce à sa parfaite connaissance de l'éthogramme du chien (le répertoire de ses comportements sociaux), il aide le propriétaire à mieux comprendre son compagnon à 4 pattes et à restaurer une relation agréable.

Il apporte une aide personnalisée, en tenant compte du tempérament de l'animal, de son environnement, ainsi que du mode de vie de son propriétaire et de ses attentes.

Une visite préalable chez le vétérinaire permet au comportementaliste de s'assurer qu'une conduite gênante n'a pas une cause physiologique (par exemple, un chien peut agresser parce qu'il souffre d'une otite ou d'arthrose).


- Le comportementaliste agit également en prévention avant l'acquisition d'un chiot, d'un chien adulte ou d'un chien abandonné au passé bien souvent traumatique.


- Il intervient auprès des collectivités (administrations, services communaux, etc) et en particulier auprès des écoles, afin de sensibiliser l'enfant au respect de l'animal et en prévention des risques de morsure.


- Enfin, il apporte son soutien aux refuges et aux associations de protection animale.

Partager cette page

Repost 0
Published by